Vous êtes dans la rubrique : Vos Articles
dimanche 12 juillet 2020

Tribune Libre : Pour des réservations d’hôtels citoyennes

Cet article a été soumis pour publication gratuite par un tiers qui en assume l'entière responsabilité. TendanceHotellerie n'approuve ni ne désapprouve ce contenu.

Fort du soutien des 2 400 hôteliers indépendants en Europe du groupement Logis Hôtels, et au nom des 17 000 hôteliers indépendants en France, qui représentent 82% de l’hôtellerie française, Karim Soleilhavoup, Directeur Général Logis Hôtels, dénonce les pratiques indécentes des plateformes de réservation comme Booking, Expedia, Egencia, etc. pendant la crise Covid-19.. Pour sauver les emplois locaux, Logis hôtels demande aux entreprises et aux particuliers de se mobiliser et de réserver leurs prochaines nuitées post-covid19 directement auprès des hôtels.. Pour être acteurs de la relance aux côtés des hôteliers indépendants, Logis Hôtels demande aux plateformes de venir à la table des négociations pour construire ensemble un plan de soutien immédiat et revoir durablement les conditions commerciales insupportables imposées aux indépendants.

 

Tous solidaires…

S’il était un effet secondaire positif du Covid-19 à retenir aujourd’hui, ce serait l’élan de solidarité sans précédent qu’il génère : tous les secteurs d’activité s’impliquent solidairement. Les hôteliers-restaurateurs indépendants jouent également pleinement leur rôle d’entreprises citoyennes : partout sur le territoire, nos petites entreprises familiales et locales accueillent des personnels soignants dans les hôtels et préparent des repas pour ceux qui sont sur le front. Tous solidaires, citoyens et humanistes ? Certainement pas les plateformes de réservation en ligne que sont les OTA, de type Booking ou Expedia pour ne citer que quelques noms, qui s’assoient sur les décisions des hôteliers et assèchent leur trésorerie à coups de décisions unilatérales. Indécent !

 

Booking.com, Expedia, Egencia, HRS, Hotels.com, Trivago,…Tous ont rejoint le club des cyniques

Alors qu’en 2015 la « loi Macron » libérait les hôteliers du diktat tarifaire de plateformes de réservation (dites OTA), 2020 et la crise du Covid-19 auront révélé le vrai visage de ces multinationales :

  • Modifications unilatérales des conditions de vente à effet immédiat : les OTA piègent les hôteliers et imposent leurs conditions
  • Remboursements forcés des réservations, contrairement aux dispositions prises par le Gouvernement : les OTA contournent la loi française et assèchent les trésoreries des hôtels
  • Mises en recouvrement pour des retards de paiement de quelques jours de factures de commissions de quelques centaines d’euros… : les OTA condamnent la survie des hôtels

Abus de position dominante ? Ce sera assurément aux autorités de statuer sur ce point, bientôt.
Voici la vérité sur leur business qui repose sur un modèle et une fiscalité des revenus qui se résument en 3 chiffres :

  • 18% : le pourcentage moyen de commission versée par un hôtelier indépendant pour chaque réservation via ces plateformes, et pouvant aller jusqu’à 25%
  • 400 millions : le montant annuel des commissions payées par les hôteliers indépendants et versés sur des comptes à l’étranger,
  • 0% : aucune imposition de ces 400 millions, que ce soit en TVA ou impôts sur les bénéfices, du fait de l’implantation de leurs activités hors France

Sur une réservation d’un montant de 100€, l’hôtelier ne perçoit que 82€ et 18€ sont versés sur des comptes à l’étranger, nets d’impôts. Une preuve ? Regardez le montant de TVA sur votre facture Booking : 0 !

 

Citoyens, vos réservations sont nos emplois !

Chaque acte compte ! Vous avez un rôle à jouer, en changeant vos pratiques, pour sauver nos emplois locaux, redonner du sens à notre métier et le sourire à tous les salariés de l’hôtellerie-restauration indépendante. Vous consommez local, bio, social et solidaire… Aujourd’hui, vos réservations sont nos emplois !

C’est pourquoi nous en appelons à votre sens civique : particuliers et entreprises, réservez vos séjours en direct. Si vous êtes voyageurs d’affaires et que votre entreprise vous impose de réserver via une de ces plateformes, exhortez votre employeur à vous accorder la possibilité de réserver directement : non seulement votre entreprise paiera moins cher en direct, mais en plus elle donnera encore plus de concret à sa politique de responsabilité sociale et environnementale (RSE).

Demain, en réservant en direct, vous participerez ainsi activement à la relance d’un secteur directement et douloureusement impacté par la crise actuelle : ce sont 100€ qui iront à l’hôtelier et ses salariés ; ce sont également 100€ qui seront soumis à la fiscalité et participeront à la reconstruction de nos finances publiques.

 

OTA, construisons ensemble à un New Deal

Nous n’avons aucun doute sur l’engagement des clients, en tant que consommateurs citoyens : il y aura un après-covid19. Nous pensons aussi que nous aurons besoin de tous les acteurs pour relancer l’économie et nous n’appelons pas, aujourd’hui, au boycott des plateformes.

Les hôteliers indépendants ne seront pas amnésiques ; être « partenaires », ce n’est pas envoyer des factures de commissions quand les caisses sont pleines : c’est trouver des solutions quand elles sont vides !

C’est pourquoi nous demandons collectivement aux OTA de travailler avec nous pour construire un New Deal avec 3 volets concrets :

  1. Un plan de soutien immédiat aux indépendants pour relancer ensemble notre activité
  2. Un abaissement de 5 points des commissions sur l’ensemble des séjours de l’année 2020
  3. Dès 2021, l’alignement des commissions supportées par les hôteliers indépendants sur celles des groupes hôteliers capitalistiques

Ces mesures sont unanimement attendues par les hôteliers indépendants et ouvriraient la voie, enfin, à une collaboration durable et apaisée, dans l’intérêt de tous.

#PourUnMondePlusLocal


A propos de l’auteur :
Article de Karim Soleilhavoup,
Directeur Général de LOGIS HOTELS

LinkedIn

A propos de Logis Hotels : Créateur d’expériences de séjours et de gastronomie depuis 70 ans, LOGIS HOTELS est la première chaîne de restaurateurs-hôteliers indépendants en Europe avec 2400 hôtels répartis dans 8 pays et 6 marques (Logis d’Exception, Châteaux & Demeures, Logis Hotels, Auberges de Pays, Citotel et Urban Style).

 
 
 
Dans le cadre strictement privé (voir les CGU) de la reproduction partielle ou intégrale de cette page, merci d’insérer la marque "TendanceHotellerie" ainsi que le lien https://suiv.me/13271 vers sa source ou le QR Code accessible à l'adresse https://suiv.me/13271.qr. Voir le mode d'emploi.
 
 

 
 
 
 

Vous souhaitez publier un article éducatif ? Une opinion personnelle ? Alors cliquez ici

 
 
 

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Faire de la publicité ? Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de (...) En savoir plus »