Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Interviews > Interview de John Valentin, Président de RESO 75 et DRH (...)
vendredi 20 janvier 2017

Interview de John Valentin, Président de RESO 75 et DRH du groupe Costes

0
 

Quel a été le cheminement qui vous a conduit à créer RESO ?

La première étape est d’être convaincu qu’un groupement d’employeurs HCR (Human Capital Ressources), en l’espèce RESO, est une piste pertinente pour ajuster l’organisation de ses ressources humaines. Les étapes suivantes, jusqu’à l’ultime portant la création de RESO, sont faites de rencontres de divers professionnels, personnalités et organismes professionnels afin de composer un ensemble de professionnels fondateurs, eux-mêmes convaincus par la pertinence et la place de RESO dans le HCR.

En quoi RESO est différent des autres acteurs du marché du recrutement ?

Le statut de RESO est associatif : par conséquent, chaque adhérent peut être « consommateur » et « acteur » du service et de la réussite de RESO. RESO est un bien indivis et démocratique qui vit au-delà des adhérents : un fondateur ou un administrateur peuvent se retirer de RESO. Ce dernier survivra car la volonté commune l’emporte sur une décision individuelle. RESO a une vertu sociétale dans le HCR car elle renforce la cohésion sociale en apportant de la valeur ajoutée pour chaque acteur : tant du côté de l’entreprise adhérente que du côté du salarié mis à disposition.

Les autres acteurs du marché du recrutement sont généralement motivés par des actionnaires et/ou répondent avec peu de pertinence quant à la demande. Le client n’est que consommateur mais pas acteur. Ces acteurs vivent notamment du fait du manque de cohésion sociale.

RESO en chiffres ?

A Paris, 45 adhérents pour 13 équivalents temps plein, prévision pour 2011, 100 entreprises 33 équivalents temps plein.

RESO France couvre 11 départements avec 900 adhérents pour 250 000 heures de travail représentant un chiffres d’affaires de près de 5 millions d’Euros.

Votre rôle dans RESO ?

Le rôle de président est de mettre en œuvre les décisions prises par le conseil d’administration et ce, en collaboration avec le personnel administratif. Il agit dans le sens des décisions prises de manière démocratique et doit revenir auprès de ses administrateurs et adhérents pour faire un bilan des actions entreprises.

Votre objectif en France pour RESO ? Ailleurs ?

RESO a un objectif ambitieux et raisonnable de parvenir à fédérer une trentaine de départements en 2013. Pour ce faire, un dossier de grappe d’entreprises a été déposé auprès de la DATAR. Ce dossier a déjà passé une étape de validation, ce qui justifie et conforte notre volonté et notre réussite. Quant à l’étranger, RESO a été sollicité pour présenter son concept, notamment au nord du Maghreb.

Quel conseil donneriez-vous à un jeune qui souhaite rentrer dans l’hôtellerie ?

Être passionné et exigeant par ce que l’on fait car, quel que soit l’emploi, le niveau et la responsabilité, il faut être convaincu que chaque membre du personnel est un maillon d’une chaîne collective de réussite (ou d’échec) d’un service donné à un client. RESO pourra être un accélérateur d’expérience pour ce jeune.

Je suis un professionnel de l’hôtellerie dans un département où RESO n’est pas encore présent, que faut il pour en créer un ?

RESO France est là pour réaliser une étude de faisabilité avec les acteurs du tourisme et de l’emploi du département en question, ensuite tout réside dans la motivation d’une dizaine de professionnels à s’investir en tant qu’administrateurs et à recruter un animateur chef d’orchestre du RESO, RESO 22 ayant tous ces ingrédients s’est crée en moins de deux mois..

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://www.tendancehotellerie.fr/article1018

Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien http://suiv.me/1018 vers sa source ou le lien http://suiv.me/1018.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
0
 

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »