Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Gestion du personnel-Formation-Recruteme > Le mécontentement du personnel continue dans les hôtels (...)
dimanche 28 mai 2017

Le mécontentement du personnel continue dans les hôtels parisiens

 

Après le Concorde La Fayette et le Novotel des Halles, la colère contre les "conditions de travail détestable" dans l’hôtellerie parisienne a gagné le Concorde Montparnasse et le Bristol.

"C’est le 11ème jour de grève au Concorde Montparnasse pour dénoncer le statut et les conditions de travail détestables et nettement inférieures à celles des hôtels parisiens de luxe", a affirmé à l’AFP Claude Levy, délégué CGT de l’hôtellerie de luxe à Paris. L’hôtel 4**** compte 70 salariés en CDI et 50 personnes étaient en grève vendredi à l’appel d’une intersyndicale CGT, CFDT et FO, selon lui. "Il y a une attaque en règle dans l’hôtellerie de luxe parisienne et nous avons de grosses inquiétudes pour des établissements comme le Ritz et le Crillon, où il y a plusieurs centaines d’emplois en jeu", a-t-il ajouté.

N’oublions pas que le Ritz va fermer en juin pour 27 mois de travaux. Pour Didier Del Rey, CGT, la direction "veut profiter de la situation pour dénoncer tous les accords d’entreprise et se séparer de la plupart de ses 481 salariés".

Le Crillon (360 employés) doit également fermer cet été pour rénovation. "La direction refuse un accord sur le maintien de l’emploi", affirme un communiqué d’une intersyndicale CGT-CFDT et FO.

"Au Bristol nous avons manifesté parce que la direction veut dénoncer des accords d’entreprise. Il y a également une dégradation des conditions de travail", a assuré Costel Papescu, du syndicat CGT. Le palace parisien compte près de 500 salariés.

L’hôtellerie-restauration française compte 800.000 salariés qui bénéficient d’une prime dite TVA, de 2% du salaire brut annuel plafonné à 500 euros pour la restauration et à 250 euros pour l’hôtellerie. Cette prime devrait être supprimée au moment du passage de la TVA de 5,5% à 7%, selon Claude Levy.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2233

Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien http://suiv.me/2233 vers sa source ou le lien http://suiv.me/2233.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

Les commentaires

  • 1. Le mécontentement du personnel continue dans les hôtels parisiens, 15 février 2012, 09:41, par petit

    Bonjour,

    Je vous envoi ce courriel pour faire suite à ce qui à été publié le 9 février 2012 par l’AFP et repris par certain médias dont Europe 1 à l’intervention d’un salarié de la CGT HPE situé au Concorde La Fayette affirmant que le mouvement de grève des salariés de l’hôtel Concorde Montparnasse été terminé, suite à la signature du délégué syndical Cgt hpe XXX YYY nommé le 8 février 2012 à 20h37.
    De plus lors des dernières éléctions des représentants du personnel la section syndicale CGT HPE à obtenue 23,86% de voix, hors selon la loi du 20 aout 2008 un syndicat ne peut valablement apposer sa signature à la condition qu’il est recueilli 30% des voix.
    Le vote des salariés le 10 février 2012 à dénoncé l’accord signé par la CGT HPE et décidé de la poursuite du mouvement de grève qui a débuté le 24 janviers 2012.
    intersyndical FO-CFDT

  •  
     

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »