Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Communiqué de presse > Négociations assurance-chômage : l’UMIH est montée au (...)
mercredi 24 mai 2017

Communiqué : Négociations assurance-chômage : l’UMIH est montée au créneau contre la sur-taxation des contrats courts

 

Lors du Comité exécutif du Medef réuni lundi 13 février, Roland HEGUY a rappelé l’opposition de l’UMIH à la réouverture des négociations sur l’assurance-chômage telles que présentées et tant que les conditions suivantes n’étaient pas prises en compte :
• Les négociations sur l’assurance-chômage doivent être globales et pas seulement cantonnées à la seule question de la taxation des contrats courts pour certains secteurs ciblés.
• Les négociations sur l’assurance-chômage doivent traiter de la question des intermittents du spectacle, des travailleurs transfrontaliers et des salariés des entreprises publiques afin de respecter l’égalité de traitement entre tous les salariés et toutes les entreprises.
• Le calendrier doit être revu pour tenir compte du contexte politique et des échéances électorales de l’année 2017.
L’intervention de l’UMIH, soutenue par le GPS (Groupement des professions de services) a permis de faire bouger la ligne du Comité exécutif du Medef qui a adopté une position commune : il a donné son accord pour ouvrir la négociation, mais celle-ci devra être ambitieuse et globale, et l’Etat devra prendre ses responsabilités, notamment sur la question des travailleurs transfrontaliers. La sur-taxation des contrats-courts ne peut être le seul préalable à l’ouverture des négociations sur l’assurance chômage.

L’assurance chômage est un enjeu de solidarité nationale, à ce titre la future négociation amenant à une réforme de fond permettrait d’éviter toute discrimination entre les salariés.

L’UMIH a fait valoir la réalité économique des entreprises CHRD : elles ont recours à des contrats-courts pour remédier à un accroissement ponctuel et temporaire d’activité. Surtaxer les contrats courts pénaliserait les entreprises qui créent de la richesse et de l’emploi.

Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien http://suiv.me/7442 vers sa source ou le lien http://suiv.me/7442.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
 

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message

  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »