Bonjour,

Vous appréciez notre contenu, cependant votre bloqueur de publicité nous prive des ressources publicitaires sans lesquelles ce site n'aura d'autre choix que de fermer.
Certains sites ont abusé de la publicité en envahissant les écrans et ce sont tous les autres éditeurs qui paient pour ces abus. Nous vous invitons à lire cet article Les adblockers m’ont tuer.
Merci de désactiver votre logiciel (par exemple ADBLOCK) qui bloque les publicités.
Pour désactiver votre logiciel bloqueur de publicité sur notre site (et uniquement sur notre site), il suffit de cliquer sur l'icône de votre bloqueur de publicité puis de cliquer sur "autoriser ce site". Si vous avez un doute, contactez-nous
Merci de votre compréhension

Voici les logos de quelques uns de ces logiciels :



 
Vous êtes ici : Accueil > > Articles & brèves > > Associations - Politiques -Institutionne > Hôtellerie à New York : signature d’un accord majeur (...)
dimanche 26 mars 2017

Hôtellerie à New York : signature d’un accord majeur incluant les ’panic button’

0
 

Suite à l’affaire DSK, nous vous annoncions en mai 2011 des discussions concernant la mise en place d’un "panic button". C’est fait !

La célèbre Hotel Association of New York City et la New York Hotel Workers’ Union on signé mardi un accord de 7 ans et portant sur différents sujets :
- des augmentations substantielles de salaire
- une couverture santé complète
- de meilleures cotisations retraite
- et le fameux "panic button"

Ce contrat concerne la plupart des salariés des grands hôtels new yorkais, à l’exception des 3 à 4.000 salariés des Hilton détenus par le groupe Blackstone pour lesquels un accord distict devra être négocié.

Le dispositif de sécurité sera déclenché par le ou la salariée qui se sent en danger. Les appareils seront distribués au personnel des étages, au room-service ainsi qu’aux personnels en charge des minibars dans un délai d’un an. Le prix de ce "panic button" n’était pas encore connu lors de la signature de cet accord mardi.

"C’est une façon efficace et rentable de maintenir la sécurité des salariés" a déclaré Rory I. Lancman, un député démocrate du Queens qui a parrainé un projet de loi l’année dernière imposant aux hôtels d’offrir un tel équipement. "Après ce qui s’est passé l’année dernière et ce que nous avons appris se passer trop souvent dans les hôtels, nous sommes très reconnaissants que les hôtels ont accepté d’adopter les prémices de notre législation."

Ni les syndicats salariés ni les associations d’hôteliers ne reconnaissent que ce "panic button" fait suite à l’affaire DSK, DSK ayant été blanchi et son accusatrice s’étant montré peu crédible.

Néanmoins, après l’arrestation de DSK au printemps dernier, le Sofitel et un autre hôtel de Manhattan, le Pierre, ont déclaré qu’il fourniraient une sorte de bouton de panique à leur personnel. Un porte-parole du Pierre, Nora Walsh, a déclaré mardi que l’hôtel est en train de mettre en place ce système, sans pour autant en dévoiler tous les détails.

Les "panic button" devraient se révéler être la moins coûteuse des dispositions de ce contrat global, dont les termes ont été présentés mardi soir aux 30.000 membres du syndicat New York Hotel Workers’ Union. Le contrat de sept ans a été approuvé par le conseil d’administration de l’Hotel Association of New York City et sa ratification par les membres du syndicat est prévue pour lundi.

L’accord inclurait des augmentations annuelles qui augmenteraient les salaires de 29% au cours du contrat (7 ans). Ces augmentations devraient porter le salaire annuel d’une gouvernante "typique" à 59.823 $ au lieu des 46.337 $ actuels, a déclaré John Turchiano, un porte-parole syndical.

La proposition permettrait aussi de garantir que les membres continuent à bénéficier de l’assurance médicale, dentaire et optique pour eux-mêmes et leurs familles sans avance de frais, ni même de paiements partiels aux médecins, a dit M. Turchiano. En outre, les hôtels devraient progressivement augmenter leurs contributions aux retraites à 10,5% de la masse salariale, au lieu de 9% actuellement.

Interrogé sur ce concessions du syndicat a fait en retour, Peter Ward, président du conseil, a déclaré : "Nous n’avons renoncé à rien". M. Ward a reconnu que dans une économie si précaire que des syndicats puissants ont accepté des réductions de salaires et le gel des pensions, le présent accord pourrait sembler extraordinaire à beaucoup. Mais en montrant l’augmentation des taux de remplissage et des prix des hôtels, M. Ward a déclaré, « il faut reconnaître que l’industrie hôtelière est dans une bulle unique à New York."

Mais un porte-parole de l’association hôtelière, Lisa Linden, a répondu que "l’industrie hôtelière à New York n’est pas de niveau et doit relever des défis continus et des incertitudes". "L’industrie apprécie grandement ses travailleurs et leur sécurité est également une préoccupation primordiale," poursuit-elle.

Joseph E. Spinnato, le président de l’association, a déclaré que les propriétaires de l’hôtel ont été heureux de conclure les négociations contractuelles à l’amiable cinq mois avant l’expiration du contrat en cours. "Dans un esprit constructif et coopératif, nous avons pu parvenir à cet accord, ce qui est bon pour nos membres, pour le syndicat et pour la ville de New York," a dit M. Spinnato.

Si vous copiez cet article, n’oubliez pas d’insérer le lien vers sa source : http://suiv.me/2243

Si vous copiez cet article partiellement ou intégralement, n’oubliez pas d’insérer le lien http://suiv.me/2243 vers sa source ou le lien http://suiv.me/2243.qr vers le QR Code ci-contre. N'hésitez pas à consulter le monde d'emploi ou à lire les CGU.
 
0
 

Un avis, un commentaire ?

À savoir avant de poster votre avis...

Modération à priori. Ne sont notamment pas publiés :
- Les messages à caractère publicitaire
- Les messages postés avec une fausse adresse email
- Les messages comportant des liens sortants auto-promotionnels et/ou non pertinents avec l'article.
Lire les CGU

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Message limité à 5000 caractères

 
 
Si vous pensez que TendanceHotellerie.fr a toute sa place dans le paysage de l’hôtellerie francophone, n’hésitez pas nous soutenir. C’est simple et (...) En savoir plus »
Nous avons la volonté de faire correspondre ce webzine à vos attentes. Nous sommes très intéressés de recevoir vos avis et suggestions pour (...) En savoir plus »
Vous voulez annoncer sur TendanceHotellerie ? Nous proposons aux fournisseurs de services, solutions et produits à destination de l’hôtellerie de communiquer avec les lecteurs de (...) En savoir plus »